Motoréducteurs: guide pratique du remplacement

Pièces mécaniques - 14/04/2021

Les procédures à respecter pour remplacer les anciens motoréducteurs de manière rapide et sécurisée

La réparation d'un motoréducteur requiert une main d'œuvre couteuse et est une opération longue et complexe. En cas de panne ou usure, le meilleur choix est souvent le remplacement par un motoréducteur neuf: l'opération est plus simple et économique, et permet de réduire sensiblement le temps d'arrêt de la machine

Voyons en détails comment remplacer les motoréducteurs avec un réducteur épicycloïdal, typique des machines à transmission hydrostatique comme les engins sur chenilles.

Démontage de l'ancien motoréducteur

Une fois les causes de la rupture, de la panne ou du type d'usure identifiées, vous pouvez procéder au remplacement du motoréducteur en respectant dans l'ordre les opérations de démontage suivantes:

  1. Retirer la chaîne
  2. Si vous prévoyez de réutiliser le pignon ou le démonter du vieux motoréducteur, nous conseillons de le faire dans cette étape lorsque le réducteur est encore installé sur la machine.
  3. Retirer le couvercle qui protège le motoréducteur de l’intérieur du châssis de la machine.
  4. Desserrer les boulons (sans les dévisser complètement) qui fixent le motoréducteur à la machine.
  5. Tout en faisant attention, soutenir le motoréducteur avec une sangle appropriée à son poids pour éviter qu'il tombe. Relier la sangle à un palan afin que la sangle elle-même soutienne le motoréducteur pendant l'opération d'extraction.
  6. Marquer les tuyaux pour les identifier facilement dans l'étape de montage.
  7. Boucher les tuyaux ; ceci est essentiel pour éviter de contaminer le circuit hydraulique !
  8. Avant de passer à l'étape suivante, s'assurer qu'aucun opérateur ne se trouve en face du motoréducteur côté pignon.
  9. Retirer complètement les boulons de fixation du motoréducteur de l'intérieur de la machine.
  10. Procéder à l’extraction du motoréducteur.
  11. Si le motoréducteur est bloqué à l'intérieur du châssis, faire levier du côté pignon, dans la partie inférieure, pour l'empêcher de basculer en raison de son poids.

 ITR Usco Motoréducteurs

Contrôles nécessaires avant l'installation du nouveau motoréducteur

1. Éviter de contaminer le circuit
Il est essentiel d'enlever toute saleté et boue de la zone destinée à accueillir le nouveau motoréducteur, tout en réservant une attention particulière aux tuyaux hydrauliques. Décharger une petite quantité d'huile pour éliminer les particules éventuellement pénétrées dans les conduits au cours du démontage du motoréducteur précédent.
En outre, il est important d'envisager un cycle de lavage du circuit en utilisant un kit de filtration (un filtre à 100 bar 10 microns est suffisant). Le lavage a lieu en appliquant un flux en boucle entre les deux orifices principaux de refoulement et de retour, et en couplant simultanément l'orifice pilote de la deuxième vitesse avec celui de vidange. Une fois ce système raccordé, il est nécessaire de faire tourner le moteur dans les deux sens pendant une vingtaine de minutes. Une fois l'opération de lavage terminée, remplacer les filtres hydrauliques et continuer à le faire périodiquement toutes les 1000 heures de travail.

2. Contrôler le niveau de l'huile hydraulique
Il est essentiel de vérifier le niveau de l'huile hydraulique après avoir démonté l'ancien réducteur et terminé le cycle de lavage. S'il est inférieur au niveau minimum, il est nécessaire de le remettre à un niveau approprié, c.-à-d. à mi-chemin entre les indicateurs maximum et minimum. En tout état de cause, il est nécessaire de se reporter au manuel d'instruction du fabricant de la machine. Attention: ne mélangez jamais des huiles de types différents!

Installation du nouveau réducteur

Une fois tous les contrôles effectués, vous pouvez passer à l'installation du nouveau motoréducteur en procédant comme suit.

  1. Attacher le nouveau réducteur à une sangle appropriée à la capacité de charge maximale.
  2. Répéter les opérations de démontage mais en sens inverse (de 12 à 1).
  3. Brancher les tuyaux principaux (section plus grande) de refoulement et de retour dérivés de la vanne de régulation.
  4. Placer les tuyaux restants dans un récipient suffisamment grand pour récupérer l’huile qui pourrait fuir lors des étapes suivantes de l'installation.
  5. Activer le moteur hydraulique dans des conditions stationnaires, c.-à-d. avec la machine soulevée du sol, et le faire tourner à très faible vitesse.
  6. Activer la deuxième vitesse de la machine et identifier le tuyau qui déverse de l'huile dans le récipient.
  7. Brancher ce dernier tuyau à l'orifice pilote des deux vitesses.
  8. Si votre machine n'a qu'une seule vitesse, il est nécessaire de réaliser un bypass, en insérant un tuyau de raccordement entre le raccord de la deuxième vitesse et le raccord de vidange situé vers le bas, selon le côté de la machine où le motoréducteur est installé.

Attention: contrôlez toujours le raccordement correct des circuits hydrauliques! Un mauvais raccordement risque d'endommager le moteur hydraulique. Sur certaines machines, il est facile de confondre le raccord de la deuxième vitesse avec les raccords de vidange (voir le paragraphe suivant). En outre, il est difficile d'identifier le bon tuyau et le bon raccord. Dans cette étape, il est donc nécessaire d'accorder la plus grande attention en suivant les conseils de marquage indiqués. En cas de doutes s'adresser à un spécialiste.

Configurations possibles des raccords des motoréducteurs ITR

Configurations des raccords des motoréducteurs ITR


Orifices de refoulement et de retour (VERT): généralement indiqués par A et B, ils constituent les principaux orifices d'entrée et sortie, souvent plus grands des autres pour permettre un flux supérieur d'huile. Dans certains cas, ce sont les seuls orifices présents sur le motoréducteur. En revanche, lorsque quatre orifices sont présents sur le réducteur, A et B sont situés sur la partie centrale du collecteur arrière.

 

Orifices de vidange (BLEU): la plupart des motoréducteurs modernes sont équipés de deux orifices de vidange généralement placés respectivement à côté des deux orifices principaux. Ils sont normalement identifiés par C1 et C2. L’emplacement de l’orifice de vidange peut être modifié en fermant l'un des deux avec un bouchon. Parmi les deux, utiliser celle en position supérieure pour faire sortir l'air et fermer celle du bas avec un bouchon.
Faire attention au positionnement du bouchon de vidange. En effet, les réducteurs sont fournis avec un raccord de vidange fermé par un bouchon métallique, tandis que l'autre est fermé par un bouchon en plastique. Cela ne signifie pas qu'il s'agit de la bonne configuration pour votre installation : la position du raccord de vidange varie selon le côté sur lequel le motoréducteur sera monté. Un raccordement incorrect de la conduite de vidange peut entraîner la rupture du groupe.


Attention: dans certains cas, les orifices bleus se trouvent au centre, et non pas aux côtés des orifices verts principaux ! Éviter à tout prix de s'embrouiller en reliant les conduites principales aux orifices bleus. Une telle erreur entraînerait des défaillances mécaniques et hydrauliques, ainsi qu'une situation dangereuse pour l'opérateur.

Orifice de vitesse (ROUGE): normalement, l'orifice pilote de la vitesse est le plus petit du motoréducteur. Selon le modèle, son emplacement peut être à l'avant, sur le côté ou à l'arrière.

Les images ci-dessous illustrent les configurations plus courantes de nos motoréducteurs: 

ITR Usco Motoréducteurs config.1 ITR Usco Motoréducteurs config.2
ITR Usco Motoréducteurs Config.3 ITR Usco Motoréducteurs Config.4

 

Contrôle de l'huile

Avant d'actionner le motoréducteurs qui vient d'être installé, il est nécessaire de contrôler le niveau de l'huile. En effet, les opérations de démontage et montage peuvent comporter des fuites. Le cas échéant, rajouter de l'huile jusqu'au niveau approprié.

Attention! Après les premières 100 heures environ de travail, il est important de remplacer l'huile. Dans tous les cas, pour un fonctionnement correct du moteur hydraulique, il est essentiel de travailler avec une huile propre et non contaminée ; il est donc nécessaire de la remplacer toutes les 500 heures de travail.

Ci-après, la procédure à respecter pour remplacer l'huile:

  1. Procéder à la vidange de l'huile lorsque le motoréducteur est chaud en tournant le réducteur de manière à ce que l'un des bouchons se trouve en bas.
  2. Retirer les deux bouchons et laisser le contenu s’écouler. Un niveau du motoréducteur trop élevé indique une possible anomalie (voir le guide de dépannage).
  3. Une fois le flux d'huile terminé, le motoréducteur est prêt à être de nouveau rempli.
  4. Positionner l’un des orifices de remplissage vers le haut.
  5. Remplir le motoréducteur avec la quantité d’huile appropriée.
  6. Remplacer les bouchons.

À ce stade, par le biais d'un manomètre connecté au circuit, mesurer la pression de l'huile en vérifiant que les spécifications du fabricant sont respectées. Une fois toutes les connexions et les contrôles nécessaires effectués, le motoréducteur peut être activé en marche avant ou arrière, en maintenant le moteur au ralenti, pour vérifier son bon fonctionnement.

 

Avez-vous des exigences spéciales en matière de motoréducteur?

 

 

ITR Usco propose des motoréducteurs complets ou des réducteurs simples, avec un excellent rapport qualité/prix, des solutions personnalisées et des caractéristiques interchangeables pour des machines de 0,5 à 50 tonnes. Contactez-nous pour connaître notre gamme.

 

Auteur du contenu

MASSIMILIANO FEDELE ITR Usco
Massimiliano Fedele
Product Development Manager – Repair Parts Division Contactez-moi
Ecrire à l'auteur
loading

Any manufacturers’ names, brand or product names, trademarks, part numbers, symbols, drawings, images, colours and descriptions appearing in this document are for reference purposes only, and it is not implied that any part listed is the product of these manufacturers. All trademarks and registered trademarks mentioned are the property of their respective owners.

Read also
Rampes de Chargement
Rampes de chargement: manutention, utilisation et entretien

Les rampes en aluminium sont un outil largement utilisé pour le chargement et le déchargement en tou...


Read more

Équipements de démolition
Marteaux démolisseurs hydrauliques: conseils pour l’utilisation

Les marteaux démolisseurs hydrauliques sont des équipements pour la démolition, très utilisés dans l...


Read more

Pièces mécaniques
Chemises pour moteurs diesels: avantages et utilisation

Le fonctionnement correct du moteur est l'un des éléments essentiels pour assurer les performances d...


Read more